Jeu Du Moment

janvier 1970 modifié dans Discussions générales
Voilà, j'ouvre ce sujet parce que le site, bien que l'émulation soit un sujet assez généraliste, est tout de même assez orienté jeux vidéo. ;) <br /><br />Vous qui vous êtes lancé dans un jeu, qui y avez investi un certains temps avant de vous forger votre opinion. Partagez donc votre expérience en laissant quelques lignes argumentées sur l'œuvre tant aimée ou détestée. :D
«13456719

Réponses

  • Alors je me lance, et je vais bien évidemment commencer par un jeu rétro, Shining Force.<br />shiningforce.jpg<br />C'est un jeu Megadrive en anglais et j'y ai joué sur Megadrive justement. Je me suis mit à ce jeu car je voulais me rendre compte de ce que ce précurseur du tactical RPG en Europe avait dans le ventre.<br />71889192.jpg<br />Alors pour commencer faut être un minimum à l'aise en anglais car sinon vous risquez de tourner en rond à un ou deux passages clés. N'oubliez pas le patch de traduction si vous y jouez en émulation.<br />71669846.jpg<br />Le scénario est assez classique, un grand vilain compte faire revivre le dragon noir. Vous allez donc devoir monter une équipe et partir à l'aventure découvrir le monde à travers plusieurs actes.<br />67546881.jpg<br />Le jeu se décompose donc en série de batailles entre-coupées de phases de préparations. Ces phases de batailles se déroulent sur une carte découpée en cases sur lesquelles vous déplacerez vous personnages de façon stratégique afin de mener vos guerriers à la victoire.<br />27971107.jpg<br />Toutes les bases du tactical sont déjà présentes. Les déplacements dépendent du terrains, suivant vos armes vous pouvez attaquer à distance ou au corps à corps, lancer des magies, soigner vos compagnons, récupérer des objets, les utiliser etc. Pour le côté RPG vos personnages évolueront de façon pseudo-aléatoire, vous n'aurez pas le choix dans les points à accorder dans leurs caractéristiques.<br />43839836.jpg<br />Niveau graphique, c'est plutôt bien réalisé puisque chaque personnage est facilement identifiable et dans l'ensemble le tout reste agréable à l'œil. Ce qui est le plus gênant en revanche, ce sont les musiques, pas mauvaises, mais trop redondantes et donc très vite lassantes.<br /><br />Shining Force est donc un bon jeu très vite addictif et on comprend aisément qu'il ait reçu tant de louanges à sa sortie en Europe (sauf pour les musiques, ça je ne comprend pas). Il mérite donc, à mon humble avis, qu'on s'y intéresse (avec la traduction si on passe par l'émulation et qu'on est un peu anglophobe).<br /><br />54240410.jpg<br />Pour les moins puristes d'entre vous, il existe une version refaite avec des graphismes améliorés (pas les musiques par contre) et en français sur GBA. ;) <br /><br />Je pense à en faire un article dans la rubrique bestof prochainement (après Sonic 3)
  • Moi je suis dans les jeux neo-rétro. After Burner Climax sur PS3, un remake bourrin du célèbre jeu sorti en arcade et sur Megadrive. J'avais lu plusieurs tests avant de l'acheter avec comme principal reproche sa durée de vie, j'ai donc attendu quelques semaines qu'il soit en promo ;) A 5.49€ ça vaut le coup ! A plusieurs il est rapidement possible de se mettre des challenges la possibilité d'utiliser les nombreux bonus extra pour les joueurs moins expérimentés.<br /><br />Sinon, je viens de finir Red Dead Redemption, le GOTY 2010 ! Un jeu excellentissime tant en solo qu'en multi. Un vrai jeu signé Rockstar.<br /><br />Et je partage un mini diablo-like amusant à souhait avec ma moitié : Death Spank (Traduit par "La fessée de la mort"). Design particulier, humour constant, action omniprésente, reste à voir la durée de vie pour 13€.
  • A mon tour alors, j'ai récemment découvert Project Firestart sur Commodore 64. C'est un jeu assez inédit puisqu'il doit s'agir d'un des premiers survival dans l'espace. Il est sorti en fin de vie de la machine en 1989, et tiens sur 4 disquettes qu'il faut swapper régulièrement.<br /><br />firestart-7.jpg<br /><br />Le Promotheus, un vaisseau de recherche sur lequel est mené des expériences génétiques, ne répond plus depuis le 12 Septembre 2061. L'USS (United System States) dépêche donc Jon Hawking pour se rendre sur le vaisseau, et le détruire en cas de problème.<br /><br />A vous donc d'explorer le Promotheus, et de comprendre ce qu'il s'est passé. Dans certaines salles se trouvent des ordinateurs qui contiennent les logs des événements antérieurs et qui dévoilent progressivement le scénario (un procédé que réutilisera System Shock quelques années plus tard). De plus, vous comprendrez bien vite que vous n'êtes pas le seul humain a bord…<br /><br />firestart-8.jpg<br /><br />L'ambiance survival est très réussie, il n'y a qu'un seul type d'ennemi (en plus d'un boss), un alien verdâtre, mais chaque apparition est assez stressante (merci la musique), d'autant plus que les munitions sont limitées, et que les ennemis sont parfois en nombre… Des cinématiques assez réussies pour l'époque se déclenchent même sur certains événements.<br /><br />La prise en main est immédiate puisque Project Firestart n'utilise qu'un bouton d'action en plus des contrôles de direction, qui sert suivant le contexte à tirer, à ouvrir une porte, accéder à un ordinateur... <br /><br />firestart-6.jpg<br /><br />Malheureusement, Project Firestart est affreusement court, et une fois l'intégralité de la station parcourue (qui n'est pas si grande que ça), il ne faut pas bien longtemps pour comprendre ce qu'il faut faire pour mener à bien la mission, et c'est ce qui l'empêche d'être un jeu vraiment culte je pense. C'est dommage parce que son ambiance, ses méchanismes et son gameplay sont très réussis. Il est à noter qu'il existe plusieurs fins (une seule est correcte bien sur), et qu'il y a pleins de façons différentes de venir à bout du boss…<br /><br />A faire au moins une fois, à défaut d'y revenir souvent une fois termine!
  • death-spank.jpg<br />Un diablo-like... Faut que je regarde ça :D <br /><br />Sinon benjamin les images vers mobygames ne fonctionnent, pas, hotlink...<br />En tout cas je ne connaissais pas ce Project Firestart, mais ça m'a l'air bien sympathique en effet, ça donne envie quand même.<br /><br />Project-Firestart-Cover.jpg<br />project_firestart_10.gif
  • C'est corrige chef :P Je vous aurais bien fait des screenshots perso mais je n'ai pas d'espace pour les stoquer... Comment je fais pour reduire la taille des images vers lesquelles je link?
  • le forum est un peu vieux, il ne propose pas cette option, mais ça va, c'est acceptable.
  • Après avoir fini shining force 1 et avant de passer au second, je me fais un petit interlude avec un jeu d'arcade.<br /><br />windjammers-cover.jpg<br /><br />Winjammers ou Flying Power Disc en v.o<br /><br />windjammers.png<br /><br />Voici un jeu bête comme chou reprenant le principe du fameux Pong avec comme univers le frisbee. Le but est donc de renvoyer le disc de façon à ce que l'adversaire ne puisse pas le récupérer et ainsi marquer des points suivant la zone dans lequel la galette s'écrase.<br /><br />windjammers_01.gif<br /><br />Vous aurez le choix entre six personnages ayant chacun leur caractéristiques et des terrains plus ou moins différents. La particularité de ce jeu d'arcade vient de son gameplay très simple n'utilisant que deux boutons et une croix directionnelle avec lesquels il sera possible de glisser, envoyer votre volant lentement ou rapidement dans la direction voulue avec un effet ou non ou encore de tenter un lob mais aussi de réaliser deux coups spéciaux différents.<br /><br />windjammers_02.gif<br /><br />Si le jeu parait simple et pourrait sembler lassant à la longue, il n'en est rien et se révèle même terriblement addictif à plusieurs. :D
  • Oui je confirme, Windjammers à deux, c'est génial :D
  • J'ai ressorti ma dingoo depuis quelques jours pour les trajets du matin et du soir, et j'en ai profité pour me remettre à la Game Boy. Du coup, j'ai lancé Ninja Gaiden Shadow.<br /><br />ninjagaidenshadowu0.png ninjagaidenshadowu1.png<br /><br />Pour les connaisseurs de la série Ninja Gaiden, il faut tout de suite préciser que cet opus Game Boy en est assez éloigné. En effet, cet opus a été développé par Natsume, les créateurs de de l'excellent Shadow Of The Ninja sur NES, et Ninja Gaiden Shadow ressemble bien plus à l'adaptation de Shadow Of The Ninja sur Game Boy que celle de Ninja Gaiden. Le gameplay est quasiment identique et seul le sprite du héros ressemble à Ryu.<br /><br />ninjagaidenshadowu2.png ninjagaidenshadowu3.png<br /><br />Le gameplay est assez sympathique, on a affaire à un jeu d'action/platef-forme, Ryu se bat au sabre, et a un pouvoir qui balaye tout l'écran. Mais surtout, il a un grappin qui vous permet de vous hisser à certains éléments, ce qui rend l'aspect plate-forme du jeu assez original. Il y a des "coffres" répartis dans les niveaux qui contiennent de la vie ou de la recharge pour le pouvoir special.<br /><br />ninjagaidenshadowu4.png ninjagaidenshadowu5.png<br /><br />Le jeu n'est pas bien difficile, et pas bien long non plus, peut-être parce qu'on est sur Game Boy, 5 niveaux, 5 bosses, quelques passages secrets avec des bonus, pas mal de pièges, des décors intérieurs/extérieurs assez variés. Bref, le tout est bien fait et agréable à jouer, même si on sent bien l'influence de Shadow Of The Ninja. A choisir, jetez-vous donc plutôt sur l'original (j'en parlerai peut-être ici), mais cet épisode Game Boy se défend tout de même bien.
  • Très bonne série que Ninja Gaiden, par contre en ce qui me concerne je l'ai sur Lynx, une tuerie très proche de l'originale.<br /><br />Je connaissais les consoles de chez GamePark mais pas la Dingoo B)
  • La dingoo c'est vraiment sympa et c'est pas trop cher, je l'avais acheté 50 euros en Chine, l'écran est très beau, bon il vaut mieux installer tout de suite le double boot linux (dingux) pour profiter de meilleurs émulateurs (en particulier pour la megadrive et la supernes), et il manque un peu de puissance sous le capot pour faire fonctionner ces émulateurs 16bits à 100% en toutes circonstances, mais pour le reste, c'est vraiment parfait, une bonne machine d'émulation, la communauté est active, et les mises à jour sont fréquentes. Mangez-en!
  • En parlant de portables d'émulation, la gp2x caanoo sous Linux avec le retour du stick devrait bientôt sortir (pré-commande chez playasia déjà) mais qui apparemment ne supporte plus le MP3 de série et toujours pas de Wifi built-in. :( Le tout pour environs 120 euros tout de même.
  • Un dimanche après midi comateux de lendemain de fiesta, je me suis prit en pleine nostalgie avec un jeu master system que dont j'avais joué à l'époque. Il s'agit du jeu tout mignon à licence qu'est Castle of Illusion starring Mickey Mouse.<br /><br />castleofillusioncoverdg8.jpg<br /><br />Le scénario est assez simpliste, on incarne le célèbre rongeur de Disney qui doit sauver sa belle enlevée par une vilaine sorcière.<br /><br />Castle_of_Illusion_Starring_Mickey_Mouse_SMS_ScreenShot1.jpg<br /><br />Le genre est un jeu de plateforme comme il en existe beaucoup sur la 8bits de Sega.<br />Celui-ci est plutôt colorés et beau pour l'époque. Les musiques sont assez entrainantes bien qu'à la longue légèrement répétitives.<br /><br />Mickey-Mouse---Castle-of-Illusion.png<br /><br />Les vrais points forts de ce jeu sont sa maniabilité très bonne et sa difficulté pas trop ardue comme il était coutume en ce temps là puisque le soft s'adresse avant tout aux jeunes enfants.<br /><br />mickey-mouse-castle-of-illusion-screenshot-002.gif<br /><br />Pour conclure, un jeu très sympathique qui, très simple à prendre en main et qui amusera les amateurs de plateformes une petite heure environs.<br /><br />mm48.png
  • Je ne connais pas la version Master System, mais je connais bien la version Megadrive qui est super sympa. Les jeux ont l'air de se ressembler beaucoup d'ailleurs. A l'époque les conversions Disney étaient franchement bonnes (bien que l'adaptation de récent Toy Story 3 soit assez sympa). <br /><br />Je me suis demandé quelles étaient mes adaptations Disney préférées et finalement j'arrive à ce top 3:<br />Duck Tales, Mickey Mania et Quackshot ;)
  • Durant la période 8 et 16 bits pas mal de jeux à licence Disney s'en sont bien sortis en règle général même si certains sont passés quasiment inaperçus
  • Aladdin reste une valeur sure du monde Disney, avec une version Megadrive largement au dessus du lot. <br /><br />J'ai beaucoup apprécié Taz de Tazmanie et Le Roi Lion à l'époque, à retester en émulation...
  • Puisqu'on parlait des adaptations Disney, j'ai lancé Pocahontas sur Megadrive que je n'avais jamais essayé. Attention, on ne rigole pas, parce que c'est une excellente surprise ;)<br /><br />Vous incarnez à la fois Pocahontas, et son raton laveur Meeko, et vous pouvez switcher de l'un à l'autre par un bouton. Le gameplay entier est basé sur cette dualité, et vous devrez tour à tour utiliser les capacités de l'un pour faire progresser l'autre, ou les utiliser de concert.<br /><br />pocahontas03.gif pocahontas06.gif<br /><br />Les capacités de Pocahontas sont très limitées au début du jeu (marcher et sauter uniquement), mais en aidant des animaux, Pocahontas apprendra de nouvelles capacités (courir, nager, plonger, ramper,...). Fidèle au dessin animé les niveaux suivent la trame de l'histoire, l'arrivée des colons, la rencontre avec John Smith, le clash des peuples, ...<br /><br />Le jeu ne propose pas vraiment de challenge au niveau action, bien qu'il y ait quelques ennemis, mais ce n'est pas son but après tout, et pas forcément le public qu'il cible non plus. Le gros problème est que le jeu est affreusement court, vous pouvez le finir la première fois en 1h30/2h je pense, pour donner un ordre d'idée.<br /><br />pocahontas24.gif pocahontas30.gif<br /><br />Mais quelle atmosphère, paix et nature, venir en aide aux animaux pour obtenir leur esprit. Les sprites sont magnifiques, du grand pixel art, les musiques collent parfaitement à l'ambiance, un excellent jeu, trop court certes, mais très émotionnel. Une excellente adaptation Disney de plus au crédit de la Megadrive.
  • Je ne connaissais pas du tout ce titre, mais effectivement, la réalisation à l'aire plutôt bonne graphiquement sur les images. Pour le reste, on te fait confiance. ;)
  • Metroid Other M sur wii. Je peux vous dire que l'achat en a valu la peine ;).
  • Il y a pas mal de bons échos sur ce jeu en effet.
  • Sony propose, sur le Playstation Network, un pack pour Monkey Island 1 & 2 à 7.99€ en versions remasterisées. J'en ai profité pour me relancer dans les aventures de Guybrush Threepwood auquelles je n'avais pas re-jouée depuis mon LC475 (25Mhz, 16Mo de RAM, 250Mo DD ;))<br /><br />Détail sympa de ces versions, quand on appuie sur le bouton Select, on passe instantanément de version remasterisée à la version classique et vice-versa. Très sympa pour se rappeller les bons souvenirs.<br /><br />Les graphismes de la version remasterisée sont vraiment très sympa et permet de redécouvrir les deux jeux dans d'excellentes conditions, avec comme seul bémol une maniabilité pas forcément supérieure à l'ancienne version. <br /><br />PS : Ces deux jeux étaient (ou sont peut etre encore) en promos sur iPhone/iPod pour ceux que cela intéresse.
  • Goldeneye 007 sur Wii.<br />+ Graphismes excellent pour la wii<br />+ Gameplay immersif (excellent shooter sur Wii)<br />+ Durée de vie élevée (mode agent, 007 agent, time trial etc. comme la v.N64)<br />- Remplacement d'un fiil James Bond par celui d'un Call of Duty (subjectif) <br /><br />Je n'ai pas tester le monde multiplayers... J'vais invité des chums en fds pour en vivre l'expérience. Je m'attend à quelque chose de moins "addictif" que la N64. Faut dire que je n'ai plus autant d'heures de jeu devant moi VS ma jeunesse (le sacré bon temps). ;)
  • Le multiplayer sur N64 pour en profiter fallait quand même un bel écran, parce que si à deux ça allait encore, but était quand même de jouer à quatre et la ça devenait coton, surtout avec les tailles des écrans d'époque. ;)
  • Maintenant que tu me le rappelles lol!!
  • Je me suis remit aux bons vieux point'n click ces derniers temps et pour commencé j'ai voulu finir une fois pour toute Discworld.<br /><br />discworld.jpg<br /><br />Pour ceux qui ne connaissent pas l'univers, il s'agit d'un monde farfelu sortie tout droit du cerveau délirant de Terry Pratchett et conté dans une série de livre du même nom "Discworld" dont je vous conseil la lecture.<br /><br />On y incarne rincevent, un magicien pleutre et plus où moins raté accompagné de son fidèle bagage.<br /><br />1_1767590999478d2918d7b4a.jpg<br /><br />Un dragon menace la ville et vous allez devoir sauver les habitants de cette terrible menace en résolvant des énigmes aussi complexes qu'abracadabrantes, le tout saupoudré de l'humour caractéristique de la série littéraire à chaque coin de dialogue, d'action ou de visite des lieux.<br /><br />discworldpcgamedosdosbo.jpg<br /><br />Vous l'aurez compris, le jeu n'est pas forcément évident et on peu facilement butter sur certaines actions indispensables pour continuer l'aventure. Ceci dit l'univers reste assez riche et l'humour omniprésent nous permet de passer un agréable moment.<br /><br />51828654.jpg<br /><br />Les puristes anglophones pourront jouer sans problème sur ScummVM qui semble-t-il supporte la version DOS Américaine. Dans le cas où Scumm ne le supporterait pas, utilisez DosBox pour la version européenne qui contient surement les sous-titres français (ainsi qu'allemand, italien ou espagnols mais aussi anglais) à l'instar de la version Mac (non supportée par ScummVM, en tout cas je n'ai pas réussi) que j'ai utilisé sans problème sur mon PPC sous l'environnement Classic (SheepShaver ne semble pas fonctionner avec).<br /><br />Discworld_7.png<br /><br />Note : Le jeu existe aussi pour Saturn et Playstation
  • J'avais commencé Discworld sous Dosbox à l'époque où il n'était pas encore émulé par scummvm, mais sous ma machine de l'époque (un vénérable powerbook g4 12 pouces, qui tourne encore après 6 ans d'âge :P), le jeu était bien trop lent, mais le peu que j'en avais fait avait l'air assez sympathique, il a d'ailleurs la réputation d'être assez difficile, ce que j'avais eu l'occasion de remarquer (enfin la plupart des Lucasarts sont pas simples non plus la première fois :D).<br /><br />De mon côté, j'ai fini l'épisode 3 du Professeur Layton (and the unwound future dans sa version originale). J'ai un sentiment mitigé vis à vis de cette série (oui oui je me plains mais j'ai fait les 3!).<br /><br />Unwound-Future-box-art.jpg<br /><br />J'aime en général les énigmes qui sont proposées durant le jeu, mais je trouve que la façon dont elles sont amenées est très mauvaise, on rencontre des personnages qui nous proposent des énigmes comme un cheveu sur la soupe. Le scénario est de plus en plus mauvais, autant la première aventure était assez sympathique, autant le 2 et le 3 ont de scénarios vraiment pas crédibles, surtout au moment des révélations vers la fin.<br /><br />layton3-2.jpg<br /><br />Je crois que ce que j'aimerais, c'est de pouvoir jouer à Layton sans l'histoire, c'est à dire juste une liste avec les 150 énigmes, et pouvoir les faire une par une :D. Mais on est obligé de finir l'aventure une fois avant de pouvoir faire ça <_< . Bref, des jeux encensés par la critique, mais qui sont dans leur forme actuelle plus que moyens selon moi.<br /><br />layton3-1.jpg<br /><br />Bon j'ai joué à Contra Hard Corps aussi, et c'est mieux, mais ça sera pour un autre post :P
  • C'est effectivement l'avis général pour ce jeu, par contre personnellement je n'y ai jamais joué. ;)
  • Donkey Kong Country Returns<br />ARRACHEZ-VOUS LE!!!!
  • Il parait qu'il est sympa en effet, est-ce un bon retour au source (avec des innovation j'espère aussi) ?
  • Ouais, en fait, "Returns" n'apparaît pas pour rien dans le nom du jeu. Je crois que Retro Studio s'est limité dans le développement du jeu et ne s'est concentré que sur un Donkey Kong Country mieux refaite plutot que sur un tout nouveau Donkey Kong Country dont il aurait pu appeller "4". Les bonus sont davantage tirés de l'esprit DKC1 avec des bananes à ramasser plutôt que des baddies à tuer ou des étoiles à ramasser comme dans DKC2.<br /><br />Graphiquement, les niveaux sont top et conceptuellement parlant, ils sont tous différents, et c'est surprenant à quel point!<br /><br />Le jeu est EXTREMEMENT CHALLENGEANT, au point où j'ai blasphémé à quelques reprises et dû perdre 20-30 vies dans un seul niveau.<br /><br />C'est Kenji Yamamoto qui s'est occupé de la trame sonore (compositeur de Super Metroid, Metroid Prime). Elles proviennent au 3/4 de DKC, l'autre quart c'est lui-même qui l'a composé. À mon goût, c'est réussi.<br /><br />Mais ouais, la présentation du jeu est quasi semblable à DKC sur SNES. La façon dont j'le vois: Retro Studio sort DKC Returns avec un goût similaire à DKC grâce à sa recette gagnante (du moins elle l'a été dans les années 90's) pour plaire aux nostalgiques et voir si la série "colle" encore auprès des gamers.<br /><br />Si oui, et c'est le cas en se moment (IGN le cote 9/10 et les gamers semblent réellement apprécier un come back de Donkey Kong), et bien, je m'attend à une suite plus originale, plus poussée encore et à leur façon (Retro Studio) plutôt que d'une suite copie conforme à DKC2.<br /><br />Retro Studio est, à mon avis, une des rares compagnies actuellement sur le marché qui sait se démarquer. Aucune merde, que du bon (rappellez-vous du bon boulo qu'ils ont fait avec le passage du 2D à 3D avec la série Metroid). <br /><br />Je n'ai aucune crainte envers Donkey Kong Country 4. Oui, je le veux!

Ajouter un commentaire

Éditeur de texte riche. Pour modifier le style d'un paragraphe, cliquez sur l'onglet pour aller dans le menu de paragraphe. De là, vous pourrez choisir un style. Rien conserve le paragraphe par défaut. Un menu de formatage en ligne s'affichera quand vous sélectionnez le texte. Cliquez sur l'onglet pour rentrer dans ce menu. Certains éléments, tels que les codes d'intégration, les images, les indicateurs de chargement et les messages d'erreurs peuvent êtres insérés dans l'éditeur. Vous pouvez naviguer dessus en utilisant les flèches du clavier au sein de l'éditeur et les supprimer avec la touche supprimer ou la touche retour.