Nouveau forum en chantier.
Jeu Du Moment
  • J'ai fini récemment un jeu d'aventure indépendant, Gemini Rue. Ca a été quasiment développé tout seul par un étudiant, Joshua Nuernberger, et après avoir remporté un prix dans un festival, il a pu signer avec un distributeur de jeu indépendant pour sortir Gemini Rue.

    Tout ça se situe dans un univers de science fiction un peu dystopien (un peu à la Beneath A Steel Sky) avec deux histoires qui évoluent en parallèle. D'un cote Azriel Odin un ancien policier maintenant à la recherche d'un ami disparu, et de l'autre Delta Six, un résident d'un centre de détention un peu particulier. Vous aurez le droit à un joli twist pour comprendre comment les histoires sont liées. Bref, c'est très bien écrit, l'histoire et le setting sont excellents et sont les plus gros points forts du titre.

    image

    En plus, c'est beau, limite nostalgique avec du joli 640x480 et des beaux pixels qui nous rappelle l'âge d'or du jeu d'aventure ;) Vous avez même quelques séances d'action sous forme de fusillades, assez sympathiques...

    Par contre, ne vous attendez pas à vous faire mal au cerveau, les énigmes ne sont pas vraiment difficiles (j'ai tout fini sans soluce :P). C'est un peu dommage quand vous avez joué aux Sierra et LucasArts de l'époque mais le public actuel devrait apprécier... Et il a un peu le même defaut que Beneath A Steel Sky à mes yeux, tout est à faire au même endroit, c'est normal pour Delta Six qui est dans son centre de détention, mais pour Odin, comme par hasard, tous les persos et les lieux qui seront utiles sont dans le même quartier de la ville, dans Beneath c'etait pareil, on était censé être dans une mégalopole gigantesque avec des tours énormes, et tout se concentrait au final dans 4 ou 5 étages de la même tour...

    image

    Mais bon je m'égare, en bref, ça ne deviendra pas un classique, c'est sur, mais c'est vraiment à essayer au moins pour l'histoire qui le mérite, et pour apprécier le boulot de son créateur, impressionnant.
  • Ca à l'air assez dark comme jeu, ça pourrait bien me plaire ;)
  • j'adore vraiment le rendu. Les images, seules, semblent d'elles-même dégager une atmosphère réussi.
  • Et puisque je l'ai pas précisé, il me semble pas qu'il soit sorti sur mac mais il tourne parfaitement sous wine ;)
  • Je viens de finir ce week-end Fear Effect sur Playstation. Sorti en 2000 par Eidos, c'est un survival à la Resident Evil dans un univers cyberpunk. L'intrigue commence en Chine, à Hong Kong, où 3 mercenaires (Hana, Royce et Deke) partent à la recherche de Wee Ming, la fille d'un chef d'une triade qui a récemment disparu. Les mercenaires espèrent la retrouver avant les secours pour pouvoir faire chanter le père et récupérer une rançon. Bien sur, tout ne se passe pas comme prévu et les héros se trouvent embarqués dans une histoire qui dépasse largement le cadre initial.

    image

    Au menu de Fear Effect:
    -de l'action, avec des d'ennemis dont vous pourrez essayer de vous débarrasser frontalement avec toute votre panoplie d'armes, ou de manière furtive. Vous avez la possibilité de porter des armes dans les deux mains pour certaines d'entre elles et vous pourrez viser deux ennemis à la fois. Tout cela se joue avec une visée automatique pour vous aider…
    -mais aussi pas mal d'aventure aussi, puisque que le jeu ne se limite pas qu'à trouver des clefs pour progresser et qu'il y aura plusieurs énigmes régulièrement dans le jeu, dont certaines sont très sympathiques…

    image

    Le jeu tire son nom de ce qui vous sert de barre de vie, c'est une mesure de votre rythme cardiaque, qui s'accélère quand vous prenez vos dégâts et qui repasse au vert après les affrontements (ou avant et après les bosses).

    Graphiquement, c'était une mini révolution à l'époque puisque seuls les personnages et quelques objets sont en 3d cell shading, et tous les backgrounds sont en fait des vidéos qui tournent en boucles, ce qui donne des décors non statiques, et c'est très réussi. Bon la modélisation et surtout l'animation accusent un peu leur âge, les persos se déplacent parfois de façon peu naturelle, mais dans l'ensemble c'est du très bon pour le hardware de la playstation. Tout cela fait aussi que le jeu tient sur 4 cd.

    image

    Avec la place sur les 4 cds, le jeu est très cinématographique, que ca soit dans les cadrages ou dans les multiples cinématiques qui peuplent le jeu, Fear Effect se permet d'être assez sxy (on a pas le droit d'écrire ce mot sur le forum visiblement, indice, il faut rajouter un "e") par moments, il faut bien dire que le jeu met bien en avant les formes de Hana :P

    La maniabilité est à l'ancienne et pourra perturber ceux qui n'ont pas connu l'époque, c'est de là que viendra la majorité de la difficulté du jeu d'ailleurs, c'est donc un peu raide et un coup à (re)prendre, mais on s'y fait vite. Par contre, utiliser les armes silencieuses qui tuent en un coup se révèle parfois assez capricieux…

    image

    C'est en fin de compte un très bon jeu, à essayer pour les amateurs du genre, un jeu à l'univers mature avec une histoire surprenante par rapport au début de l'aventure mais très réussie et qui trempe à fond dans la culture chinoise... C'est malin, j'ai envie de me faire le 2 maintenant...
  • Oh un thread qui commence à tomber dans l'oubli… Personne n'a joué à rien depuis presque 2 mois? C'est triste ! Ou tout le monde est trop concentré sur la rédaction de son article pour le concours mac-emu, c'est bien! ;)

    Depuis ce temps, je me suis essayé à Ninja Gaiden sur NES, rien que ça! Ceux qui y ont joué à l'époque ou qui s'y sont essayé depuis savent rien qu'à l'évocation du nom les quelques sueurs froides et élans de rage qu'ils ont connus :D Effectivement Ninja Gaiden ne trahit pas sa réputation, c'est un vrai jeu hardcore!

    image image

    Un peu de présentation d'abord. Ninja Gaiden est un jeu de Tecmo sorti sur NES ou vous dirigez un… ninja dans un jeu d'action plate forme. Le jeu est nerveux à souhait, ça saute et ça frappe dans tous les coins, et vous avez une arme secondaire (à la Castlevania) que vous activez avec up et le bouton d'action et que vous rechargez grâce à de la magie récupérée dans les niveaux.

    Vous y incarnez Ryu Hayabusa qui cherche à venger la mort de son père dans un duel et qui suit ses dernières instructions pour se mettre à la recherche d'un archéologue aux USA. Ninja Gaiden a frappé très fort à l'époque parce que c'est un des premiers jeux à proposer des cinématiques en introduction de chaque niveau et pendant les moments importants. Il n'y a pas moins de 19 minutes de ces cinématiques dans cet épisode! De plus ces cinématiques sont superbement mises en scène (il est difficile de rester de marbre devant la cinématique du milieu du niveau 4 où Ryu découvre le temple dans la jungle). Tout ça est super impressionnant et Ninja Gaiden peut encore donner des leçons à pas mal de jeux actuels dans la narration…

    image image

    Venons en au deuxième point qui a forgé la réputation de Ninja Gaiden: sa difficulté… Il faut bien l'avouer, Ninja Gaiden est très très dur au premier abord. Ryu est souvent à cours de magie pour son arme secondaire, les ennemis sont rapides, variés et surtout ils respawnnent pour peu que vous reveniez de quelques pixels en arrière! Est-il utile de préciser que se faire toucher fait reculer Ryu un bond en arrière et que de nombreuses crises de nerfs en découlent ;)

    Ninja Gaiden est divisé en 6 actes, eux memes divisés en 2, 3 ou 4 sous niveaux. A force de pratique, les 5 premiers actes se font relativement facilement une fois les patterns des ennemis et bosses compris. De plus les cinématiques récompensent assez nettement le joueur qui fait l'effort de progresser, on a toujours envie de voir la suivante! Arrivé à l'acte 6 (90% des joueurs ont déjà été largués arrivés à ce point :D), la difficulté augmente encore d'un ou deux crans. Le moment le plus injuste du jeu arrive, le 6-1 est assez simple, mais le 6-2 est ignoble, des ennemis volants qui vous balancent des shurikens, des oiseaux qui vous fauchent, des précipices partout pour mourir des dizaines de fois, ce sous niveau est une plaie! Quand bien même vous y arriveriez (après beaucoup d'entrainement, ça arrive à passer), vous arrivez au 6-3 qui n'est pas évident non plus, et hop victoire, le boss! Bon, je ne vais rien dévoiler mais juste dire que si vous mourrez à ce point (et vous allez mourir et pas qu'une fois), vous vous retrouvez à tout recommencer depuis le 6-1 au lieu du 6-3 comme dans les autres actes! Il y a une interview d'un des créateurs de Ninja Gaiden sur le site hardcoregaming, qui explique qu'en fait c'était un bug, et qu'ils ont trouvé ça intéressant et ont décidé de le garder :( Pas la meilleure idée du jeu… C'est injuste et surtout ça n'apporte rien du tout au jeu.

    image image

    Ca résume assez bien l'esprit Ninja Gaiden, de la frustration constante tout au long du jeu, et il ne s'apprécie que quand on arrive à le maitriser, mais avant d'y arriver…

    Avec toutes ses qualités, il est impossible de mettre une mauvaise note à Ninja Gaiden, et il est même obligatoire de lui en mettre une très bonne (les musiques sont excellentes soit dit en passant), mais sa difficulté excessive et parfois injuste l'empêche d'atteindre l'excellence à mon avis, c'est dommage. Je suis arrivé quasiment à la fin (la troisième et dernière forme du boss final), mais je n'ai pas pu aller plus loin, et j'ai été pris d'un élan de démotivation. Je me le garde au chaud et comme je suis un têtu, j'y reviendrai et je le finirai cette fois, rien que pour avoir la dernière cinématique qui doit être énorme!!! ;)
  • Enorme Ninja Gaiden sur NES, je ne l'ai jamais fini non plus et je ne me suis pas remit car aujourd'hui il me fait encore plus peur :P

    Ce portage NES à été réaliser pour Tecmo par un studio qui a aussi un très bon clône sur le même support, Blue Shadow. :D

    Pour ma part je joue actuellement activement à un RPG sur Snes, mais le concours étant lancé j'en parlerais plus tard car certains pourraient bien le choisir comme article. ;)
  • Ooops, j'ai pas pense que quelqu'un pourrait en parler pendant le concours :D Bon, je vais parler de jeux postérieurs a 2007 la prochaine fois alors ;)

    Moi aussi, j'aime bien Blue Shadow/Shadow Of The Ninja, l'affrontement contre le golden samurai sur les toits a la fin du 3eme niveau il me semble, c'est la classe ultime :P
  • Non mais tu as le droit de parlé du jeu que tu veux ici, vu que c'est le topic des jeux auxquels ont joue... Pas de soucis. ;)
  • Sans blague, je n'y ai jamais joué! Et puis, j'vous l'avoue, j'ai un faible pour les jeux de plateformes, surtout ceux ardus haha! DKC Returns, ÇA c'était du challenge!!! Ninja Gaiden donc, toute suite après les examens intra ;).
  • Prépares tes nerfs alors EPL, parce que tu vas en avoir besoin pour ce jeu :P
  • On attend tes retours avec impatience :P
  • Alors il y a un jeu auquel j'ai beaucoup joué mais ce n'est pas de lui dont je veux parler aujourd'hui. Non, à cette heure, j'ai commencé le RPG de Namco initialement dédié à la Snes qu'au japon puis réédité sur GBA dans le monde entier. J'ai l'opus GBA mais c'est via l'émulation de la Snes et du patch de traduction que je me suis lancé dans

    image

    Cela ne fait que quelques heures, que j'y joue, je l'avais débuté à une époque mais le manque de temps m'a empêché de m'y investir réellement. Ce n'est donc pas vraiment un test puisque je le débute mais mes premières impressions sur le lancement du jeu.

    image

    Tout d'abord, les graphismes un peu pastels sont vraiment beaux et fin et je trouve, collent bien à l'ambiance, ce qui est renforcé par des musiques complètement surréaliste pour de la Snes. Les développeurs ont réalisé la prouesse d'insérer un titre chanté. Et la Snes s'en sort très bien question rendu. Cela est complètement bluffant.

    image

    Question scénario, on est loin des clichés des RPG japonnais pour ados. Si les personnages sont assez jeunes, la trame est elle bien adulte, la mort frappe et ne fait pas de cadeau, donnant à l'histoire un côté dramatique. Il y a encore eu peu de rebondissement jusqu'à maintenant mais le peu que j'ai vu me laisse présager une bonne mise en scène. Je pense que sur ce point ce jeu pourrait me captivé bien plus que Tales of Symphonia (GameCube) que j'ai trouvé un peu trop puéril et déjà vu.

    image

    Les combats sont quand à eux très dynamiques et se rapproche du A-RPG. On évolue dans un plan 2D aux arrières plan parfois somptueux et on commande notre héros jusqu'à faire des petites combinaisons de touches pour réaliser des coups spéciaux.

    image

    La maniabilité est très bonne et pour le moment je n'ai pas grand chose à lui reprocher si ce n'est parfois la recherche dans l'inventaire un peu fastidieuse malgré ses options d'affichage.

    J'espère ne pas être déçu par la suite mais j'avais acheté la cartouche pour ma GBA connaissant les critiques qui m'avaient poussées à le tenter une première fois en émulation.
  • ouais, il m'avait tenté un temps!! L'as-tu terminé Emuzone?
    En passant, j'essaie toujours de me réservé du temps pour Ninja Gaiden...
    mais haha ya Zelda Skyward Sword qui est sorti récemment, et c'est fabuleux comme jeu.
  • Je ne l'ai pas encore fini mais j'y compte bien, il m'emballe vraiment ce Tales of Phantasia. La Snes crache tout ce qu'elle peut.

    Sinon faut nous en parler un peu plus longuement du nouveau Zelda. ;)
  • yé ben ben différent.

    Mais un chef d'oeuvre tout de même. Tous les musiques sont orchestrés (enfin), les décors sont très immersifs et très colorés, comme Link to the Past l'était à son époque. Beaucoup plus de cinématiques que les autres zelda, ce qui rend le déroulement de l'histoire très très fluide. Link est évidemment encore muet mais très expressif. Les expressions faciales de personnages en disent beaucoup et comblent parfaitement l'absence de dialogues vocales.

    Les Dongeons sont tous nice, j'en ai complété 5 jusqu'à date. Yen a aucun d'ennuyant.

    Nintendo a voulu intégrer plus d'éléments RPG, mais le résultat au final semble incomplet. C'est comme si il n'avait pas assez été adapté ou assez bien intégré. J'suis un peu difficile haha. Manier l'épée demande un temps d'adaptation, il m'a fallu compléter le premier donjon pour tomber à l'aise avec les nouveaux contrôles. Un coup appris c'est cool. Le challenge vraiment est là! J'suis mort plusieurs fois lol, même contre des ennemies normaux. D'ailleurs pour les tuer, on doit trouver une technique différente pour chaque ennemie. Ça rend l'approche de combat dynamique et intéressante. C'est vraiment cool de ce côté là.

    Link a une gauge d'endurance maintenant, la nouveauté est bien intégrée, ce n'est pas encombrant du tout.

    Les side quests sont un peu décevantes à mon avis vues qu'elles se limitent qu'à aider les gens du skyloft, le village centrale. J'aurais aimé quelques chose de plus diversifié. Un hyrule field au pire, car là, pour changer d'environnement il faut repasser par le skyloft. Ça brise l'interconnectivité qu'il y a toujours eu dans les vieux zelda.

    Mais bref, on aura jamais vu une aussi grande amitié entre zelda et link, au début celle-ci est vraiment bien travaillé et présenté. On a vraiment le goût d'aller la sauver et c'est ce qui compte. On l'aime zelda!
  • Bon finalement, mon dernier jeu de 2011 aura été Machinarium ;) Je l'avais acheté à sa sortie il y a deux ans, et j'en étais tombé amoureux et je l'avais fini d'une traite. A l'annonce de son portage sur iPad, je m'étais dit que je me le referais. Malheureusement, il n'est finalement sorti que sur iPad2 <_< Bon, je ne me suis pas laissé abattre pour autant puisque j'avais encore mon exemple sur un disque dur. C'est un point'n click dans lequel vous dirigez un robot Josef qui doit sauver la cité et sa copine. Deuxième run donc et encore une fois un jeu excellent, une histoire vraiment mignonne et une super ambiance un peu apocalyptique entièrement robotisée, une difficulté bien dosée et accessible, avec certaines énigmes/puzzles qui peuvent se montrer assez retorses (mais on est loin quand même de la difficulté des point'n click d'antant :P), saupoudrez le tout et rajoutez un petit fiiling retro dans la présentation et le principe point'n click du jeu, et vous obtenez un grand jeu assuremment. A l'époque, c'était un des jeux récents (peut-être même LE jeu récent) que j'aimais le plus, 2 ans après, je n'ai toujours pas changé d'avis ;)

    Bref Machinarium, c'est super, c'est à essayer absolument pour ceux qui ne l'auraient pas encore fait!

    image
  • J'ai acheté aussi ce jeu mais je ne m'y suis pas réellement mit, pourtant j'accroche bien ce genre de design un peu décalé dont je lui trouve quelques ressemblances avec certains films à Jeunet.
  • Et finalement, le premier jeu de l'année 2012 aura été GG Shinobi sur Game Gear.

    Sorti en 1991, un peu plus d'un an après The Revenge Of Shinobi (RoS), GG Shinobi est un épisode exclusif à la console portable de Sega. On retrouve Joe Musashi (le sprite et son animation est même quasiment identique à celui de RoS) qui doit arpenter plusieurs niveaux afin de libérer ses compatriotes Ninja qui ont été capturés. Il y a 4 ninjas à sauver (chacun d'une couleur différente), et une fois libérés, ils s'ajoutent à votre groupe, et il est possible de switcher de l'un à l'autre à volonté dans le jeu. Bien sur, chacun à ses capacités et son pouvoir spécial spécifique. Le Rouge a un sabre, et peut détruire certains blocs, le Jaune marche sur l'eau et a l'armure électrique, le Vert a le double saut et la magie suicide, le Violet a les bombes et peut marcher aux plafonds et le Bleu a un grappin et peut se transformer en mini tornade.

    image image

    Le jeu a 5 niveaux, 4 où sont enfermés un ninja, et le niveau final Neo City. A l'exception de Neo City, ils peuvent être faits dans n'importe quel ordre. Tout l'intérêt du jeu réside dans l'exploitation et même parfois la combinaison des différentes capacités de vos Ninjas, qui vous permettra de finir plus ou moins facilement le niveau et de récupérer ou non certains bonus (augmentation de la barre de vie, vie supplémentaire, ninjitsu supplémentaire, ...). Même si au final il n'y a qu'un ordre qui permette de récupérer tous les bonus importants (encore faut il le découvrir), cela constitue un changement de gameplay très bienvenue dans la formule de RoS, d'autant que certaines capacités (comme marcher sur les plafonds) sont très bien exploitées.

    La difficulté est bien dosée, autant les 4 premiers niveaux se font très rapidement sans véritable difficulté quand on les connaît un peu, autant le cinquième niveau réserve quelques surprises. Pour essayer de ne pas trop spoiler ceux qui voudraient y jouer, disons que ce dernier niveau est un mix entre la deuxième partie du dernier niveau de RoS et la deuxième partie du dernier niveau de Shinobi 3 - Return Of The Ninja Master. En tout cas, c'est le point d'orgue du jeu, et c'est excellent. De plus, le boss final est plus que sympa (compte tenu des capacités de la Game Gear), et permet de finir le jeu sur une note très satisfaisante... En parlant de choses très satisfaisantes, la musique est toujours de Yuzo Koshiro, et ca c'est super, on retrouve même le thèmes de RoS Terrible Beat, c'est pas la classe ca :D

    image image

    Certes GG Shinobi n'atteint pas le niveau de RoS, à cause de 2, 3 légers défauts. Tout d'abord le jeu est un peu court, mais à sa décharge rappellons qu'il est sorti sur Game Gear et la bête n'était pas connue pour son autonomie :D. De plus, avouons le, le système de Ninja colorés fait un peu Power Rangers, et donc un peu kitsch. Mais bon, une fois dans le jeu, tout cela s'oublie bien vite, et au final, on obtient un très bon jeu de la Game Gear et aussi un bon Shinobi...

    A noter que le jeu a connu une suite aussi sur Game Gear, GG Shinobi 2 - The Silent Fury. Je lui règle son compte tres bientôt :P
  • Je n'ai jamais fait les épisodes GG, on attend donc la suite avec impatience :P
  • Un petit peu d'iOS pour changer avant de repasser sur GG Shinobi 2, j'ai joué recemmment à Jazz - Trump's Journey. C'est un jeu de plateforme dans l'univers du jazz, qui se base assez librement sur l'ascension de Louis Armstrong.

    image

    On a donc un petit personnage qui saute (et qui peut rebondir sur les murs) et qui peut grâce à sa trompette stopper le temps (uniquement sur certains ennemis et certains éléments). On a donc une très bonne bande son jazzy, un très bon graphisme typé Nouvelle Orleans des années 20, et un gameplay... assez moyen. Ca ne se renouvelle pas beaucoup durant le jeu, mais surtout la plate-forme exigente avec des contrôles virtuels, j'ai encore vu aucun bon exemple d'utilisation (mais je suis prêt à essayer si vous en avez :P). Parfois on n'appuie pas vraiment au bon endroit du bouton, même si on est pas très loin, parfois on a l'impression d'avoir bien appuyé mais non. Comme plus on progresse, plus le timing devient important, on a souvent l'impression de mourrir de facon un peu injuste, c'est peut être d'ailleurs pour ca qu'il y a des checkpoints à tous les coins de rue dans le jeu, ce qui font qu'on ne recommence jamais des segments très longs... Bref, un bon ptit jeu, mais un plaisir un peu gâché au final, la plate-forme avec contrôles virtuels, c'est pas pour moi je pense...

    En parlant de platef-formes et de contrôles virtuels, l'adaptation de Shinobi 3 sur iOS est juste insupportable à cause de la maniabilité aussi. Alors que sur Megadrive, jouer avec Musashi et découvrir/perfectionner ses nouveaux mouvements était le gros point fort du jeu, ici j'ai abandonné au niveau 4 tellement c'est laborieux, et cette adaptation ne fait pas du tout honneur au jeu original...

    Mais pour parler de contôles virtuels réussis, je vous invite à essayer le portage iOS de R-Type, où diriger le vaisseau avec le doigt est un vrai plaisir, bon en plus c'est R-Type ;), bref c'est dur mais c'est bien, mangez-en!
  • Oui, les bons jeux avec contrôles virtuels sont plutôt rares. Dommage parce que l'univers jazz nouvelle-orléans, c'était plutôt original.
  • j'ai pu essayer Chrono Trigger, version IOS.
    Et de la même manière que toi benjamin, mon agrément a été un peu bousillé par la maniabilité et les contrôles.

    Chrono et gamepad virtuel, c'est pas évident haha

    MAIS! t'as le meilleur RPG disponible dans ta poche en tout temps. ;)
  • Je viens de finir Ninja Gaiden sur NES (je tiens à préciser que je l'ai fait comme un homme, c'est à dire sans save states). Je n'y avais pas retouché depuis la dernière fois que j'en avais parlé ici (il y a 5 mois), et une envie soudaine m'est venue de m'y remettre. Hier après midi, je l'ai donc relancé, de quoi se ré-entrainer et reprendre les réflexes, et cet après midi, ce fut la bonne! Bon, c'est vrai que quand on commence à bien le maitriser, et qu'on sait comment aborder chacune des sections, le jeu devient faisable, mais avant d'en arriver là: du sang de la sueur et des larmes... et aussi des manettes qui volent! Je suis assez fier de moi, oui je sais ce n'est qu'un jeu, mais comprendront ceux qui pourront! :P

    J'essayerai peut-être de faire un petit article, vu que c'est bien frais dans ma tête ;)

    Je vais faire une petite pause de jeux hardcore pour quelques temps :D, ca sera l'occasion de rallumer ma PS3 vu que Journey est sorti il y a quelques jours, ca me détendra...
  • Belle performance benjamin, ça mérite un bestof :D
  • 2005. Nintendo lance la Gameboy micro. Dernier modèle de gameboy de la série Advance. Ce beau petit bijou passe malheureusement inaperçu, Nintendo est incertain des ventes vu que la DS sorti peu longtemps après en vole la vedette.

    J'ai décidé de m'en commandé une sur Amazon.ca Le plein prix a été évidemment payé. 100$+tx.
    Je croyais cette gameboy en rupture de stock étant discontinuée, mais non Nintendo of America semble en posséder encore quelques exemplaires...probablement les derniers...

    Bref, il est en route. Je l'attends.
    Aria of Sorrow, Minish Cap, et p-e ben The Legend of Zelda (nes) ré-issue de la classic nes series me feront certainement passés quelques heures devant cette petite machine.

    Le design soigné ainsi que l'écran backlight à pixels ultra condensées m'ont charmé ;)
    Et puis c'est un beau produit Nintendo à détenir.
    image
  • Je l'ai testé cette GBA micro et si le produit est certes jolie, pour jouer, c'est pas facile. Le fait qu'elle soit si petite rend l'utilisation des deux gachettes très peu confortable. Je lui préfère la version SP. Niveau jeu la GBA est par contre très bien fourni et les jeux que tu cites sont effectivement des valeurs sûres de son catalogue. Mêmes certaines ré-éditions NES valent le coût. ;)
  • [quote]Je l'ai testé cette GBA micro et si le produit est certes jolie, pour jouer, c'est pas facile[!--Quoteand--][/td][/tr][/table][div class=\'postcolor\'][!--QuoteEEnd--]
    hmm j'ai hâte d'essayer! mais tant que ça pas facile?
  • Tout dépend de la taille de ta main et donc de tes doigts ;)
  • reçu!
    succulent, vraiment.
    un vrai bijou. Il est tout noir, la prise en main est excellente, il n'y a aucun problème niveau confort.

    Casltevania: Aria of Sorrow (plateform game) est dans la gameboy micro actuellement et la jouabilité et le rendu est impeccable, tel je l'avais imaginé!

    + excellent produit de Nintendo!
    + meilleure expérience gameboy advance disponible sur le marché.

    image
  • Tant mieux, c'est vrai que c'est un beau produit. ;)
  • [quote]Tout dépend de la taille de ta main et donc de tes doigts. Je l'ai testé cette GBA micro et si le produit est certes jolie, pour jouer, c'est pas facile. Le fait qu'elle soit si petite rend l'utilisation des deux gachettes très peu confortable. [!--Quoteand--][/td][/tr][/table][div class=\'postcolor\'][!--QuoteEEnd--]
    emuzone a des gros doigts! :P
    c'est peut-être pas pratique pour les gameboy micro, mais sinon j'en connais certaines qui... :lol:
  • On parle toujours de manette de jeu avec un bouton start. ;) :P
  • ouais monsieur
  • Petite démotivation sur le jeux video depuis le dernier post (c'est vrai qu'on en ressort vidé de Ninja Gaiden ;)), rien de mieux pour contrer ca que de lancer quelques jeux iOS en sessions courtes. Deux essais donc récemment:

    -Gunman Clive

    image

    un jeu de plate-forme action à l'ancienne. On se retrouve en plein Far West, un peu à la Gun Smoke/Sunset Riders. On a donc en main un cowboy qui peut tirer avec son 6 coups et sauter, ramasser des armes plus puissantes (que l'on perd lorsque l'on se fait toucher). Le jeu part d'un bon sentiment et a un bon fiiling retro, avec un moteur graphique en 3d (meme si le jeu se joue en 2d) vraiment réussi. Mais vers la moitié du jeu, on switche du western aux robots, et ca fait un peu bizarre, bon il y a des robots dans Wild Guns aussi, mais c'est très bien intégré, ici c'est beaucoup moins réussi à mon goût, et puis c'est quand même bien court, 4 mondes, 4 bosses, un peu léger pour se comparer aux tenors du genre sur nos 8/16 bits favories :P Rajoutez à ca les controles virtuels (vous allez dire que j'aime me faire battre mais bon l'univers m'avait fait de l'oeil ;), et je tenais quand même à l'essayer), et j'en ressors assez déçu au final. A essayer peut-être sur Android avec une manette pour se faire un meilleur jugement...


    -Don't Run With A Plasma Sword

    image

    c'est un peu le contraire ici, on a un jeu graphiquement bien kitsch et assez pourri (sur iPad, les arrières plans sont bien pixellisés, je ne sais pas si c'est un bug ou une feature :P), mais un super gameplay bien addictif. C'est un jeu à la Cannabalt, où le personnage n'arrête pas de courir et doit aller le plus loin possible, mais vous avez une épée laser, et en plus des précipices vous affrontez des ennemis, il y a des bonus à ramasser, de l'XP à accumuler pour upgrader le personnage. Vous avez un mode story avec des segments à terminer, et puis chaque partie commence avec une phrase à la con bien rigolote sous forme d'avertissement du genre: ne vous curez pas le nez avec votre épée laser :D Bref, un jeu qui ne se prend pas au sérieux et qui assume complètement son côté kitsch et doté d'un très bon gameplay, j'ai vraiment bien apprécié. ;)
  • En effet il à l'air bien kitsch :D
  • De mon coté, je m'amuse avec ma gameboy micro. ;) Elle me refait prendre conscience à quel point sa bibliothèque de jeux est incroyable! :blink:

    C'est hallucinant!

    Du même coup, s'installe le banal plaisir de chercher ses boites à surprises au moindre prix/meilleure qualité sur Ebay hehe.

    Et je me suis vite rendu compte, une chance ce ne m'est pas encore arrivé, qu'il n'est pas si rare de tomber sur des cartouches "fakes". une copie de jeu.

    Vive le retro gaming. J'en suis un vendu je crois.
  • Oui et le problème c'est que pour être sûr que ce n'est pas un fake il faut voir la cartouche, c'est pourquoi certain font des photo des pins de la cartouche pour prouver que c'est un original, surtout sur les gros jeux.
  • ouais vraiment! j'en ai vu plusieurs.
    Et certains, les gros comme tu dis, ont vraiment pris beaucoup d'appréciation par rapport à leur prix de départ sur le marché. Pour vrai c'est surprenant à quel point.

    Garder soigneusement une copie neuve de n'importe quel jeu peut devenir une bonne affaire d'investissement ;) Pokemon, surtout entre autre. Et la série classic NES.

    on se met riche tout le monde! :lol:
  • Quelqu'un joue a Diablo III actuellement? :D
  • Yep, un peu ! :D Tu joues ?
  • j'ai un imac démodé. :evil:
  • image
    Silent Hill
    survival horreur par Konami.
    premier réussissant à concurrencer Capcom avec leur Resident Evil.

    mettant en vedette Harry Masson, un jeune papa cherchant sa petite fille disparue suite à un accident de voiture arrivé en pleine nuit, ce jeu innove le genre vidéoludique de l'époque grâce à ses scènes cinématographiques réussis, son ambiance sombre, tordu ainsi que son intrigue dévoilée pièces par pièces.

    j'y rejoue encore avec ferveur et passion.

    Un classique de 1999 sur Sony Playstation.
    ----
  • Oui, un grand classique ;)
  • Toujours dans le Survival Horror j'ai rebranché ma bonne vieille Gamecube.

    image

    J'ai fini la quête bonus avec Ada quand on a fini une première fois le jeu et cela m'a donné envie de m'y remettre depuis le début.

    image

    On reprend donc le rôle de Léon, envoyé dans un pays d'Europe de l'Est pour récupérer la fille du président des USA kidnapée. Bien évidemment, ce qui semble être un simple kidnapping va se révéler être bien plus horrible que ce qu'y était immaginable.

    image

    Bien plus orienté action qu'à l'accoutumé, glissant même vers le FPS avec quelques endroits bien bourrin. L'ambiance n'en est pas pour le moins délaissé. Certes la caméra libre, laisse moins de place aux coups de stress que pouvait apporter les plans fixes des opus précédents. Mais il est clair que les couloirs réduits et les salles mal éclairées vous donnerons quelques pointes d'adrénaline.

    image

    Les puristes pourront trouver à redire quant à ce virage qu'a prit la série des Resident Evil (Bio Hazard), au niveau du gameplay. Mais les moins réfractaires au changement seront forcément réceptif à cette nouvelle tournure qui, je trouve personnellement, commençait à se faire ressentir pour dépoussièrer la saga.

    image

    Si l'action prime, il vous faudra résoudre une ou deux petites énigmes qui ne devraient pas poser trop de problèmes à vos méninges. Vous devrez récupérer des trésors que vous pourrez revendre afin d'améliorer votre arsenal.

    image

    Une fois la demoiselle délivrée, il vous faudra la ramener à bon port. Et autant dire que ce ne sera pas toujours facile, quelques QTE, en plus de boss assez retorts, mettront parfois vos reflexes à rude épreuve, mais rien d'insurmontable.

    image

    Le scénario est plutôt réussi, la difficulté bien dosée, le gameplay assez intuitif et les graphismes très corrects. Sans avoir une replay value énorme, on refait avec plaisir ce resident evil 4 qui ne sera bien évidemment pas à mettre dans les mains des plus jeunes.

    image
  • vive la gamecube, sérieusement la version PS2 de RE4 mon pot l'avait et franchement c'était pas comparable niveau éclairage et luminosité. Ça faisait pitier.

    Et en plus d'être mieux équipée que la PS2, elle était nettement plus élégante. ;)

    J'aurais quasiment tendance à penser que les consoles de SONY au design très sobres vieilliraient moins bien que celles de nintendo avec les années.

    La gamecube par exemple. Son design de cube mauve très enfantin v'la 10 ans a comme avec les années disparue au dépend d'un design sympatique et original.
  • sinon emuzone, as-tu déjà passé au travers? :P
  • Au travers ?

    En tout cas il existe une version Edition Limité sur Game Cube (que j'ai) et qui ne propose qu'un DVD bonus, sympa mais sans plus. La version PS2 en edition collector, je l'ai récupéré ensuite mais je n'ai toujours pas essayé.
  • ouais bon c'est vrai, vous etes francais.
    bon, passer au travers, au quebec, ca veut q
    dire, reussir a surmonter.

    bref, je voulais savoir si tu avais terminé le jeu.
  • la panasonic cube?!